Galerie Roger-Viollet donne carte blanche à l’artiste Treize Bis

Quand le street art s’expose en galerie

Catégorisé comme Expositions

La galerie Roger-Viollet présente une trentaine de créations de l’artiste Treize Bis, des pièces uniques, des multiples signés, numérotés, plus une œuvre monumentale. Street artiste collagiste, influencé par les surréalistes et surtout par Max Ernst, il nous enchante par ses collages composés à partir de documents et d’images puisées dans notre patrimoine pictural. Son univers s’inspire des maîtres des 15e et 16e siècles, comme Dürer, Brueghel et Jérôme Bosch qui furent à l’origine de créations de mondes fantasmatiques, terrifiants et en même temps féériques. La mythologie antique est également une source d’inspiration pour lui, lorsqu’il crée ses propres symboles, ses dieux, ses déesses et ses métamorphoses. Un monde étrange où l’on croise une Madone aux yeux papillonnants, des reptiles et des rapaces qui habitent les douves du Palais du Temps. Mais aussi des amoureux masqués défiant la peur et la mort dans un baiser, des femmes à tête de planète, d’arbre ou de papillon arborant des chevelures paysages où se nichent des oiseaux, les ciels ont des yeux et des bouches, la rive d’un fleuve est le corps de Vénus. Avec lui, on danse sur la lune et on plonge dans les étoiles, avec des squelettes sympathiques qui vous saluent poliment….

Treize Bis invente inlassablement de nouvelles faunes et flores, des êtres chimériques bouleversant les habitudes esthétiques d’une histoire des arts et de ses canons. Il joue, non sans humour, avec les images, comme d’autres avec les mots. Même si son espace d’expression favori est la rue, l’artiste ne boude pas l’occasion de faire découvrir son travail en galerie, pour notre plus grand bonheur. À découvrir, du 28 avril au 28 mai 2022 à la Galerie Roger-Viollet, 6 rue de Seine – 75006 Paris. roger-viollet.fr

Publié le