Fait Main, un livre et une expo sur l’industrie gantière grenobloise

Quand Grenoble gantait le monde

Catégorisé comme Expositions

« Il n’est bon gant que de Grenoble » disait-on jadis. Et pour cause, pendant environ un siècle, la capitale des Alpes fut également la capitale mondiale du gant. Pour retracer cette saga, une exposition lui est consacrée du 25 mars 2022 au 27 mars 2023, au Musée Dauphinois. Pour souligner cette actualité, on signale la sortie de l’ouvrage « Fait Main », co-écrit par Audrey Colonel et Anne Delmasso, toutes deux issues de l’université Grenoble Alpes.

Le gant de Grenoble a acquis sa notoriété à partir de 1606, lorsque Mathieu Robert, un gantier local reçut le titre de gantier-parfumeur du roi de France. Au 19e siècle, cette industrie prend son essor grâce à l’invention de Xavier Jouvin qui introduit un système de taille et une main de fer, ce qui décuple la productivité et la qualité des gants. Son apogée culminera en 1950, avec une exportation croissante vers l’Angleterre, les États-Unis, la Russie et l’Australie.

Aujourd’hui, le savoir-faire traditionnel des techniques liées à cette activité sont heureusement préservés. En effet, il existe encore deux fabriques spécialisées dans l’exécution des gants de chevreau selon la tradition grenobloise. Après la lecture du livre et la découverte de l’exposition qui l’accompagne, vous ne vous ganterez plus jamais comme avant ! Éditions Glenat, 25€. glenat.commusées.isere.fr