Emilio Mortini Emilio Mortini

Emilio Mortini, le sculpteur français qui fait parler…

Emilio Mortini, artiste contemporain établi à Paris, a puisé ses inspirations artistiques au cœur des paysages vibrants de Paris et de New York durant ses années formatrices. C’est à l’âge de dix-huit ans qu’il a amorcé son voyage dans les domaines de la peinture et de la sculpture, une période charnière marquée par un séjour de deux ans à New York, une ville transformative. En 1994, le talent émergent d’Emilio Mortini a été révélé au public lorsque certaines de ses sculptures ont été exposées pour la première fois dans une exposition collective à la galerie Red Grooms City à New York. Cet événement a marqué le début d’un parcours artistique riche, ouvrant la voie à une exploration créative profonde. L’année suivante, en 1997, il a franchi un jalon significatif avec sa première exposition personnelle à la Gallerie de Tony Shafrazi à New York, renforçant ainsi sa présence dans le monde de l’art.

Né en 1972 en France, Emilio Mortini expose ses œuvres tant au niveau national qu’international, notamment à Monaco et aux États-Unis. Durant une période remarquablement prolifique de trois ans, de 1995 à 1997, Mortini a créé près de 500 œuvres qui témoignent de la profondeur et de la diversité de son expression artistique. En 1998, son travail a attiré l’attention du collectionneur et marchand d’art Allan Stone, qui a acquis une centaine de ses pièces. Ce partenariat, incluant un certain degré d’exclusivité, a conduit à l’exposition de certaines œuvres de Mortini dans la galerie d’Allan Stone à l’Upper East Side, contribuant ainsi à accroître la visibilité de l’artiste au sein du dynamique mouvement artistique de Soho. Emilio Mortini a également créé en 1998, sur demande d’un de ses clients, Bernard Madoff, un financier et homme d’affaires influent, une sculpture monumentale intitulée « ONE DOLLAR AMERICA », représentant un dollar géant de plus de 2 mètres de haut.

Emilio Mortini

L’influence artistique d’Emilio Mortini s’est étendue jusqu’en France, où plusieurs de ses œuvres ont trouvé un accueil chaleureux. Utilisant une variété de matériaux, sa palette artistique comprend des mediums contemporains comme la résine et l’aluminium, ainsi que des matériaux plus traditionnels tels que le marbre, la pierre et le bronze. Participant à des expositions renommées telles que la FIAC à Paris et l’exposition d’art de Monaco, Mortini a continué à marquer de son empreinte la scène de l’art contemporain. Son œuvre polyvalente reflète non seulement sa maîtrise technique, mais également sa capacité à naviguer à travers différents paysages artistiques, comblant ainsi le fossé entre les scènes artistiques animées de Paris et de New York avec un flair distinctif et innovant.