Stéphanie Langard fait du décorum une raison d’être

Quand l'émotion esthétique réinvente le design

Jouant sur l’émotion esthétique, Stéphanie Langard réinvente le design du 21e siècle pour faire de la sculpture un art vivant. Celle qui fut élevée dans les vapeurs d’essences de bois rares, au contact des matières nobles, sous l’œil attentif de son père ébéniste, leur rend hommage grâce à sa maîtrise des techniques et des assemblages. Une expérience qui a marqué les débuts de son éducation artistique, mais avec d’autres cordes à son arc : diplômée de l’École Supérieure d’Art et de Dessin de Reims, de la Domus Academy de Milan et de l’Art Center College of Design, à Los Angeles. C’est là qu’elle aiguise sa vision poétique de sln art, au carrefour de la poésie.

À l’heure où les nouvelles technologies s’imposent, elle passe d’une discipline à l’autre. Sculptrice, plasticienne, designer, architecte d’intérieur, directrice artistique, ses créations sautent les frontières pour insuffler à ses pièces le sens de l’artisanat d’excellence avec des objets ludiques ou utiles loin de la gadgétisation. Compositions de grès, de bois et de cuivre aux concepts abstraits, ses vases et ses bustes cultivent des formes suggestives. Quant à son œuvre monumentale du Dubaï Festival City, elle illustre la passion vivante qui coule dans ses veines. stephanie-langard.com

Carole Serny, l’audace créative des métiers d’art

Ciseler et graver les matières précieuses

Cozip Pool Bed, le gadget must have au bord de la piscine

Un matelas en mousse de nouvelle génération

Daniela Forti, les tables aux couleurs de l’arc-en-ciel

Les méduses font leur entrée dans le salon

SLX Pure SieMatic, la cuisine qui fleurte avec le design

L'espace de vie culinaire qui reflète les émotions

Thierry Lemaire : des meubles en marbre pour M Éditions

Les matières nobles font leur rentrée !

Hommés Studio dévoile sa collection outdoor 2022

Une édition limitée, à la frontière de l’art et du design

Preciosa révolutionne les chandeliers d’apparat

La déco retrouve la lumière

Willy Verginer, l’art du bois sculpté en 3D

Des objets collector à la frontière du surréalisme