Musée Henri-Martin à Cahors : de nouveaux espaces ouverts au public

Une métamorphose muséale à découvrir

Catégorisé comme Expositions

Après plus de six ans de travaux, le Musée Henri-Martin dévoile enfin ses nouveaux espaces, multipliant par deux sa surface. Créé en 1833, il est situé à Cahors et rassemble une collection exceptionnelle d’œuvres, de la préhistoire au 21e siècle, avec des pièces archéologiques, des peintures d’artistes du Quercy ainsi que des pièces uniques autour de Léon Gambetta, natif de la ville.  Également présentés, des objets océaniens dont la statue de Rongo, dieu de la pluie, de l’agriculture et du curcuma, une pièce rare reconnue comme trésor national. Bien sûr, vous pourrez découvrir la plus importante série de toiles d’Henri Martin, peintre post impressionniste qui a mis en lumière la beauté de la région pendant 40 ans. Grâce à la nouvelle scénographie muséale, une salle sera dédiée à deux chefs-d’œuvre de l’artiste : « La Fenaison », majeure et monumentale (plus de 7 mètres de long et 3.76 mètres de hauteur) récemment restaurée et le triptyque baptisé « Le Monument aux morts». Pour célébrer cette réouverture, le lieu invite la photographe Nadia Benchallal qui a capturé pendant plus d’un an la beauté des vignobles de Cahors. Son exposition « Paysages inattendus… Cahors des vignes et des hommes » rend hommage non seulement aux paysages majestueux des vignes mais aux vignerons et à des vendangeurs passionnants et passionnés, amoureux de leur terroir.

Sous son objectif, elle transmet avec art et poésie les valeurs du travail de la terre aux visiteurs. Comme un peintre, elle décompose les saisons, flirte avec les couleurs des lumières du jour et nous embarque dans ce territoire unique qu’est la vigne. L’artiste démontre également son attachement aux hommes, qui par leur savoir-faire et leur amour du vin font vivre ces territoires. À découvrir du 6 mai au 3 juillet 2022. museehenrimartin.fr. 

Publié le