Max Rovira

Jusqu’au 20 juillet 2020, l’univers de l’aquarelliste anglais sera en display au musée Jacquemart-André, à Paris, dans la demeure de collectionneurs qui abrite d’illustres signatures de la Renaissance italienne, des maîtres flamands et des peintres français classiques. Le lieu prête ses salles aux œuvres de l’impressionniste William Turner, en collaboration avec la Tate, l’institution londonienne qui possède la plus grande collection de ses œuvres. La rétrospective qui lui est consacrée comprend 70 toiles, dans lesquelles il exploita les échos de lumière et de transparence sur les paysages britanniques ou les lagunes vénitiennes.

Passées à la postérité pour leurs couleurs vibrantes, elles témoignent de l’audace et de la sensibilité extrême du coloriste qui s’illustra dans la pratique de l’aquarelle comme un expérimentateur, tout au long de sa carrière, pour en exploiter le potentiel. Dans ses visions subtiles où la mer, le ciel et les paysages se fondent en d’infinies variations colorées, William Turner invite les visiteurs à le suivre dans sa quête visionnaire… musee-jacquemart-andre.comtate.org.uk

Henri YADAN