Victoria+Albert : une nouvelle palette de couleurs pour la salle de bains

Des styles architecturaux en colorama

La marque de baignoires de luxe Victoria+Albert et le magazine de design britannique Wallpaper éditent cette année 3 nouvelles palettes de couleurs inédites qui mettent à l’honneur et en couleur 3 mouvements architecturaux phares. Tons subtils du minimalisme belge, éclaboussures de couleurs primaires du modernisme brésilien et chromatismes éclatants du post-modernisme américain, telles sont les 3 grandes inspirations de cette collaboration. Ces 3 styles architecturaux ont ainsi inspiré la déclinaison de 3 nouvelles palettes, dont les teintes et les couleurs habilleront les salles de bains contemporaines comme l’explique Sarah Douglas, rédacteur en chef de Wallpaper : « Les salles de bain sont devenues aujourd’hui de véritables sanctuaires, des espaces extrêmement personnels où l’on a besoin de ressentir calme et sérénité. Nos teintes trouvent leurs influences dans l’architecture et dans les formes sculpturales des designs de Victoria+Albert ».

Le minimalisme belge

Subtiles, elles s’inspirent du travail des architectes Leon Stynen et Juliaan Lampens. Avec ses tons de bleus clairs, de beiges, de taupes et de gris, ce nuancier minimaliste évoque les matériaux bruts caractéristiques de ce mouvement et crée un effet de focalisation. Il détourne ainsi l’attention des formes pour la porter davantage sur l’environnement dans son ensemble et créer ainsi une ambiance douce et délicate dans toute la salle de bain.

Le modernisme brésilien

Avec pour référence le travail de Lina Bo Bardi, Paulo Mendes da Rocha et Oscar Niemeyer, la colorisation rend hommage à l’un des mouvements pionniers de l’architecture sud-américaine en proposant un spectre de tonalités de vert, terracotta ou encore bleu aux effets translucides et brillants. Cette combinaison de luminosité et de brutalisme est l’inspiration première de cette palette qui agrémente également les créations en béton.

Post-modernisme américain

Franck Gehry, Philip Johnson, Michael Graves, Robert Venturi et Denise Scott Brown sont les grands noms qui incarnent le pluralisme, le paradoxe et le contextualisme du post-modernisme américain. Leurs fortes inspirations conduisent à revisiter le gris, le noir et le vert dans un esprit à la fois industriel et spectaculaire sur les façades des bâtiments. Le tout, grâce à l’utilisation de verres colorés, de céramiques ou de pierres offrant une esthétique qui se décline idéalement dans une salle de bains. vandabaths.com

Savoir Beds, le lit sur-mesure très british

La meilleure combinaison de sommeil au monde

Marin Montagut au BHV Marais pour conter Paris

Des créations singulièrement Parisiennes

Bergamotte, un nouveau regard sur l’art floral

La tendance des fleurs séchées s'impose à la maison

Hôtels Littéraires : cartes postales du Jules Verne à Biarritz

Moments choisis avec son auteur favori

Casa Lopez et Edith Mézard, la maison rêvée en Provence

Deux esthètes plantent le décor au château de l'Ange

June Fujiwara, Les Secrets du Savoir-Vivre Nippon

Un ouvrage imaginé comme un remède anti-stress

Louis Vuitton : le City Guide des Rencontres de la Photographie d’Arles

Un portfolio de clichés inédits

ester & erik, les bougies festives made in Denmark

Voyages olfactifs et sensoriels