Patrick Roger, éloge d’un sculpteur atypique

Un électron libre aux créations intrigantes

Inclassable, Patrick Roger partage son temps entre ses créations sculpturales, l’élaboration de chocolats surfins et de vins élevés en amphore. Cultivant une radicalité artistique dans sa chocolaterie de Sceaux, en région parisienne, Patrick Roger n’a pas de bureau et préfère rester debout devant un comptoir pour lire ses notes, quand in ne grimpe pas sur un escabeau afin de tailler ses sculptures. En chocolat, en acier poli ou à l’effet “Corten”. Des silhouettes intrigantes, attachantes, proches des formes humaines ou animales, et dont les moules se remplissent ensuite de métal pour trôner dans un salon ou un showroom. Alors que ses collaborateurs façonnent les ganaches, nougatines, pralinés et pâtes de fruits qui rejoignent des boites vertes, puis ses 9 boutiques.

L’atmosphère de son lieu de travail, un cube de verre et d’acier, est marqué par la présence de ses voitures de sports, ses motos et d’objets collector semblant sortir d’un film de science-fiction. Auteur de plusieurs livres, le Meilleur Ouvrier de France est habité, écorché vif, un électron libre dont les œuvres sont exposées chez Christie’s, au Japon et dans ses ateliers… patrickroger.com