Versailles : le retour en grâce de la Chapelle Royale

L’artisanat au service du sacré

Catégorisé comme Événements
Versailles

Il a fallu 3 ans d’une restauration intensive pour que la Chapelle Royale du château de Versailles retrouve son lustre et ses dorures, à l’aide d’une fédération de mécènes. La majesté de son architecture et la qualité exceptionnelle de sa décoration font du testament spirituel de Louis XIV l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’art sacré. Édifiée par Jules Hardouin-Mansart, elle est sauvé des périls du temps, grâce au soutien de la fondation Philanthropia, Saint-Gobain, JC Decaux et Dior.

Pour la restauration de la toiture, le domaine a fait appel aux métier d’excellence car l’intervention sur son décor sculpté, les ardoises, les façades en pierre de taille et la charpente de l’édifice étaient urgentes. Pour ce monument historique incomparable, elle s’est faite dans le respect des techniques traditionnelles par des artisans aux savoir-faire ancestraux des charpentiers, couvreurs, verriers, serruriers, vitriers, tailleurs de pierre, doreurs, sculpteurs et métalliers. Le nettoyage des frises décoratives, des 532 m² de vitraux, des statues qui couronnent la balustrade et des armatures recouvertes de feuille d’or des groupes de chérubins ont métamorphosée sa silhouette élancée. Celle-ci culmine à 40 mètres de hauteur pour être visible depuis la Place d’Armes. Elle témoigne de l’ambition de faire traverser le 21e siècle au plus grand palais d’Europe, en majesté. chateauversailles.fr

Partager l'article sur :