Max Rovira

Si certains artistes ont pu produire des œuvres pendant que l’ère du coronavirus battait son plein, ce n’est pas le cas de Kasper. Le sculpteur confie que son processus créatif fut coupé net avec le confinement, et qu’il est passé par une phase d’introspection avant de retrouver l’inspiration. Prendre le temps de méditer et d’observer profondément la nature se révéla salvateur.

Cette approche naturaliste, combinée à ses 20 années d’expérience dans la création de monuments, donne naissance à deux séries d’œuvres. La première se dessine autour de l’introspection et du questionnement sur notre place dans ce nouveau mode de fonctionnement sociétal, tandis que la seconde évolue entre le rapprochement et le lien étroit entre l’homme, la nature, la richesse et la fécondité du monde. L’homme confiné sortira-t-il de sa coquille, et en sera-t-il altéré ? Feuilletez son catalogue pour le découvrir. kasper.fr

Audrey RIFFAUD