Commanderie de Peyrassol : Berlinde De Bruyckere et Nedko Solakov en vedette

Au cœur de l’exposition de la Commanderie, les œuvres envoûtantes de Berlinde De Bruyckere frappent immédiatement par leur matière-peau translucide, semblant dévoiler des veines bleutées à peine perceptibles. Pourtant, la teinte grise et froide qui les habille évoque irrémédiablement l’absence de vie, comme si ces sculptures étaient le reflet d’un corps où la présence vitale s’est évanouie. Dans cet univers empreint de références médiévales où la mort est abordée sans tabou, l’artiste a choisi des troncs d’arbres pour nous accueillir dans cette exposition. Ces troncs, présentés dans une ancienne et imposante armoire en bois, sont façonnés avec cette même matière-peau, donnant naissance à des œuvres saisissantes, dérangeantes et fascinantes à la fois.

Au milieu de cette salle, un personnage central attire inévitablement le regard. Posé sur un support rectangulaire composé de vieilles feuilles de métal, il évoque un cercueil insolite. Sur ce sarcophage, l’artiste expose l’un de ses archanges déchus, dont seule une partie admirablement sculptée, les pieds, est visible. Tombeur du ciel, cet ange déchu aux ailes encore déployées est représenté tel un gisant, ayant perdu toute sa superbe verticalité pour reposer de manière pathétique. Les pieds de cet archange, cette fois-ci debout, sont posés sur une sphère de vieux bois, soigneusement placée sous une cloche de verre, rappelant les anciennes pendules. Partiellement recouverts d’un tissu évoquant un suaire, ces pieds sont parfaitement sculptés, du genou jusqu’aux orteils.

Par ailleurs, trois « dessins » captent également l’attention, présentés sous verre dans un cadre. Ces collages de vieux papiers trouvés sont cousus sur des supports en papier préalablement peints à l’encre de Chine. Les dessins représentent des troncs d’arbres, des feuilles et des végétaux, semblant tachés d’or, avec des bouts de feuilles jaunies et pendantes, partiellement recouvrant les illustrations. Dans cet ensemble d’œuvres sensibles, Berlinde De Bruyckere évoque une histoire de souffrance, de déchéance et un statut de l’être humain face aux figures du passé et à sa propre mort. Malgré la mélancolie et le désenchantement qui se dégagent de son univers artistique, ses créations ne tombent pas dans la tristesse, mais plutôt dans une profonde réflexion sur la condition humaine. Une exposition qui ne manquera pas de marquer les esprits et d’éveiller les émotions.

Nedko Solakov : Un Maître du Jeu de Piste Artistique

Au sein du Centre d’Art, l’artiste bulgare Nedko Solakov déploie une approche ludique et singulière de l’art avec ses minuscules dessins et ses phrases poétiques et humoristiques, soigneusement disséminés dans tout l’espace. Tel un enchanteur, Solakov invite les visiteurs à participer à une véritable chasse aux trésors artistique en recherchant ses créations, qu’il appelle affectueusement « doodles », dans les moindres recoins des murs. Ces petits personnages, de quelques millimètres à peine, semblent joyeusement gambader entre les œuvres principales, voire s’insinuer dans leurs ombres portées, offrant ainsi une nouvelle dimension à l’ensemble de l’exposition. Cette présence ludique et discrète nous pousse à une seconde lecture attentive de l’espace, comme si chaque détail recelait une surprise inattendue.

Dans sa quête de subtilité, l’artiste apprécie particulièrement les fines fissures des murs, qu’il utilise comme supports pour ses personnages. Ces petits êtres insolites s’accrochent aux crevasses ou semblent marcher directement sur les fissures, transformant l’espace environnant en un terrain de jeu infini pour leur imagination débordante.

La découverte de ces petits trésors artistiques engendre souvent de légers sourires, récompensant les visiteurs par le plaisir de la découverte et de l’observation minutieuse. Chaque dessin, accompagné de ses phrases poétiques et humoristiques, établit un dialogue subtil avec le spectateur, créant ainsi une complicité poétique et intime. À travers cette approche résolument originale, Nedko Solakov nous plonge dans un univers d’art minimal où chaque détail revêt une importance capitale. Son jeu de piste artistique nous transporte dans une expérience singulière où la curiosité et l’imagination sont les maîtres mots. Une immersion fascinante dans l’univers créatif de cet artiste à part entière. peyrassol.com