Burj al Babas, un rêve d’architecte en Turquie

Une cité fantôme peuplée de châteaux

Catégorisé comme Art de vivre
Burj al Babas

Peuplée de plus de 700 villas déjà sorties de terre, la ville turque de Burj al Babas est abandonnée par ses promoteurs, faute de financements. Entre Istanbul et Ankara, cette cité fantôme au cachet médiéval, peuplée de châteaux à la française devient un destination fétiche pour les amateurs de prouesses architecturales. Oubliés les riches investisseurs du Golfe sensés s’offrir l’une de ces demeures, entre 400 000 et 500 000 dollars l’unité, proche un centre commercial, d’un hôtel de luxe, de bains turcs, de cinémas et d’installations sportives. La folie des grandeurs des promoteurs et l’éclosion d’une bulle immobilière a eu raison de ce projet des mille et une nuits qui s’inscrit dans le nouvel paysage local… burjalbabas.com

Partager l'article sur :