Ambassade d’Australie : hommage à l’artiste Destiny Deacon

Destin, l’art de Destiny Deacon : 30 ans de création

Pour la première fois en France, l’ambassade d’Australie présente une rétrospective dédiée à Destiny Deacon. Cela fait plus de 30 ans que cette artiste s’est frayée un chemin sur la scène internationale. Descendante des peuples Kuku (nord de l’Australie) et Erub/Mer (détrotit de Torrès), elle vit à Melbourne. Autodidacte, elle pratique la photographie et la vidéo depuis les années 80. Photographe, vidéaste, performeuse, écrivaine, son travail oscille entre la comédie et la tragédie. Elle livre des messages percutants sur la race, le sexe, la violence et la colonisation qui ont marqué l’histoire des premiers australiens. S’opposent des images de l’enfance, apparemment inoffensives, ainsi que des scènes du côté obscur de l’âge adulte. Un univers complexe où l’artiste met en scène des poupées pour dénoncer les stéréotypes. Ainsi dans l’œuvre intitulée « Adoption », on découvre des poupées noires en plastique dans des emballages de cupcake en papier.

En collaboration avec sa compagne et collaboratrice, Virginia Fraser, Destiny Deacon propose, à travers ses photos et ses vidéos, un reflet et une parodie du monde dans lequel nous vivons en bousculant des icônes familières avec humour et poésie. Destiny Deacon est aujourd’hui l’une des artistes contemporaines les plus reconnues de son pays. À découvrir jusqu’au 2 septembre 2022. france.embassy.gov.au

Galerie Roger-Viollet,« l’Appel du Large » panoramique et stéréoscopique

Voyage de la mer du Nord à la Méditerranée, au 19e siècle

Musée Henri-Martin à Cahors : de nouveaux espaces ouverts au public

Une métamorphose muséale à découvrir

Guerlain sublime l’art immatériel

des œuvres virtuelles mises aux enchères

Collection Al Thani, la perle du Musée de la Marine

Des trésors uniques dans un palais du 18e siècle

Marin Montagut au BHV Marais pour conter Paris

Des créations singulièrement Parisiennes

Centre Pompidou-Metz : 10 ans de quête de l’art total

La capitale de la Moselle célèbre l'ancrage d'un espace culturel pas comme les autres.

Fondation Vasarely, un musée en hommage à un artiste inclassable

Quand l'Optic Art a rendez-vous avec la 4e dimension

Botticelli, la Renaissance italienne au musée Jacquemart-André

L'hommage au grand maître de la peinture florentine