Avec Benjamin Bir, fondateur de Cultur’In The City

Les box dédiées à toutes les découvertes

Si vous reconnaissez le visage de Benjamin Bir, c’est que vous avez peut-être déjà assisté à l’un de ses spectacles. Au temps où cet ancien comédien et producteur occupait les scènes des théâtres parisiens pour y jouer des pièces comme Un Divin Bordel, et mettait en scène Les Malheurs de Rudy, au Grand Point-Virgule et au Palais des Glaces. C’est à cette époque que cet entrepreneur crée, dans un premier temps, OtheatrO, une start-up dédiée à la commercialisation des coffrets cadeaux exclusivement dédiés au spectacle vivant. Avec pour objectif de dynamiser le secteur, l’ouvrir au plus grand nombre afin de partager sa passion en coupant court au système de remplissage des salles par invitation. Et rajeunir un public prêt à découvrir des shows de théâtre, one-man show, danse et magie.

Devenue Cultur’In The City, sa petite entreprise s’impose désormais comme la seule référence des coffrets cadeaux dédiés à la culture dans tous ses états. Cultur’In The City s’étend progressivement à tous les domaines, en ouvrant ses portes aux salles de concerts, musées, monuments historiques, centres d’art et édifices religieux, sans distinction entre secteur privé et secteur public. Il propose 4 gammes de coffrets (2/4/6/10 places, à partir de 34€), à réserver en quelques clics), dont les prestations donnent accès aux plus belles institutions culturelles, partout en France. De Bobino à l’Opéra National de Lyon, en passant par le Musée d’Orsay ou le Château de Versailles, il y en a pour tous les goûts, en toutes saisons. Leurs contenus, c’est Benjamin qui en parle le mieux. Alors on l’écoute ici religieusement… pour se donner des idées de sorties. culturinthecity.com